Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ai-je relaté dans l’un de mes précédents et rares articles l’état dans lequel nous avons recueilli nos jeunes collégiens en octobre dernier ?

Le collège Saint Jacques n’est en rien exceptionnel : les élèves qui s’y inscrivent, pour la majorité, n’ont pas reçu les bases tant sur le plan scolaire que sur celui du respect de certaines valeurs : respect de l’environnement, respect d’autrui, travail, mérite, effort, civisme, etc etc

Et nous voilà, contraints de tenter .... un sauvetage collectif.

Pour commencer, je souhaite hic & nunc exprimer ma reconnaissance et ma gratitude à l’équipe de direction du collège - mes deux collaborateurs - qui ne ménage pas son énergie, son temps, son inspiration pour, malgré nos moyens matériels et financiers limités (ou devrais-je dire : grâce à...), donner le meilleur d’eux-mêmes car ils ont compris, adhèrent et partagent ma vision.

Les principes de base d’une éducation sont ainsi repris. Pour garantir un changement positif du comportement au travail de nos jeunes élèves, nous utilisons toutes les ficelles possibles de la carotte et du bâton, du malus / bonus.

Constat : la majorité de nos élèves – plus de 95% sont orientés par l’Etat - ont un niveau inférieur au niveau requis pour l’entrée au collège. C’est un fait. Nul besoin de perdre son temps à le déplorer. Il nous faut agir et tenter de renverser la tendance. Comment ? En aperçu :

Un partage de notre vision, un suivi et un encadrement le plus serré possible des enseignants – permanents et vacataires -.

Un suivi systématique du comportement des élèves (action remontée ->réaction instantanée)

Exemples pour les cas ci-après déplorés et remontés par les enseignants ou constatés par nous-mêmes :

  • Retard au cours le matin
  • Indiscipline pendant les cours
  • Dispute, bagarre
  • Travail de maison non exécuté
  • Absence non justifiée

Les sanctions sont connues, la plus utilisée étant le maintien de l’élève au collège en salle d’étude surveillée durant la pause méridienne où il(elle) est contraint(e) d’apprendre et nous réciter toutes ses leçons des cours de la matinée par cœur avant d’être autorisé(e) à rentrer chez lui(elle). En effet, très peu d’élèves apprenant leurs leçons ou faisant leurs exercices à la maison, c’est notre façon de les aider à obtenir de meilleurs résultats. Nous en profitons également pour vérifier la bonne compréhension de la leçon…pas toujours recopiée correctement.

Autres exemples de cas de comportement à promouvoir : Évolution positive des notes - Attitude participative, gestes de solidarité, souci de l’environnement, etc

Les récompenses sont également connues (indexation ou don). Le bureau de la fondatrice est une véritable caverne d’Ali Baba, raconte la rumeur au sein du collège. Il regorge de sucettes, bonbons, magazines, livres, gadgets de toutes sortes qu’elle se fait un plaisir de distribuer à la moindre bonne occasion à promouvoir. Ainsi nous parvenons à maintenir les élèves – les bons et les moins bons - « en alerte positive permanente »….

Merci à tous nos généreux donateurs, passés, présents, futurs !

L'équipe de choc de la direction du collègeL'équipe de choc de la direction du collège

L'équipe de choc de la direction du collège

Vendredi dernier, mon ordinateur m’a lâchée « lâchement ». Un coup de téléphone à mon ami Rami de Tech Zone , « Pas de problème, Mme Pouthé, apportez-le et nous allons vous arranger cela ». Quinze minutes plus tard je suis dans son magasin. J’en ressors confiante et allégée de mon ordinateur que je viendrai reprendre « en fin de journée ou à la première heure demain, Mme Pouthé Ne vous faites pas de souci ». Tout le travail que j’avais à faire est ainsi suspendu. Bien, alors mettons cette journée à profit et allons-y pour l’impro !. Une démarche de politesse auprès de mon nouveau gestionnaire de compte du collège… Il faut bien le sensibiliser à la gestion bienveillante de notre compte… Mais surtout j’adore le contact, l’échange d’ondes positives. Sachons donner, nous capterons TOUJOURS. La vie est un perpétuel processus de « gagnant gagnant », « win win » et toute appellation positive dans laquelle nous voulons bien appliquer la formule : CONTACT + AMOUR. Bref !

Une course dans une pharmacie de la place où je suis sûre de trouver un médicament qui m'a été prescrit me mène vers Edipresse, la maison de distribution de la presse nationale et internationale. Je me gare devant l’entrée et compose le numéro du DG. Une sonnerie…et je le vois s’engouffrer dans un véhicule. Je raccroche et me précipite hors de ma voiture. Il se rendait avec quelques-uns de ses collaborateurs dans le Nord du pays pour des funérailles. Rapidement il me confie à l’un de ses responsables et file. Merci, bienveillant hasard….Merci pour mes élèves…

Le monsieur m’installe dans son bureau au fond du hangar où les agents sont anéantis sous les ballots de journaux, me demande de préciser ma requête, je lui expose ma démarche. Son visage s’éclaire progressivement et il me parle d’un grand frère médecin qui lui expose souvent son bonheur de mener, en parallèle, son activité bénévole dans son village et combien le contact avec ces enfants l’enrichit. Nous nous comprenons. Monsieur Y.F., responsable du service Invendus, s’active, va, vient. Je suis gênée car je « me suis pointée » sans prévenir et je vois bien combien ils sont débordés. « Non, Madame, je suis trop heureux d’être un maillon de cette belle chaîne » et nous parlons, parlons et le temps coule.

Nous nous séparons près d’une heure plus tard, heureux de cette charge d’amour que chacun de nous a reçu et va pouvoir diffuser...

Merci à Dieu, Merci au ciel, Merci à ce que les non-sachants appellent le hasard….

Dans le bureau du responsable du service des invendus, un des nombreux maillons forts de la chaîne
Dans le bureau du responsable du service des invendus, un des nombreux maillons forts de la chaîne

Dans le bureau du responsable du service des invendus, un des nombreux maillons forts de la chaîne

Tag(s) : #Mécénat
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :